Ce n’était plus ce démagogue voguant à tous les vents populaires, si dévoué, si facile à céder à tous appétits de la multitude […] Périclès tint les rênes avec une vigueur nouvelle »[158]. J.-C.[64]. Cependant, malgré son aura et sa popularité, des Athéniens mécontents d'avoir perdu leurs biens lors de l'incursion spartiate en Attique de -430 lui intentèrent un procès : et, oubliant tous les services que Périclès avait rendu à la patrie, les juges le condamnèrent à une forte amende et à la déchéance de ses droits civiques (atimia, déshonneur). Périclès épousa une femme avec qui il eut deux fils : Xanthippe et Paralos. D'autres analystes maintiennent qu'un humanisme athénien s'est illustré dans l'âge d'or[207]. Cimon vainc les Perses à Salamine de Chypre mais meurt de maladie en 449 av. Périclès, conscient que la stratégie de l'ennemi serait d'envahir et de ravager le territoire, a déjà fait évacuer toute la population de la région à l'intérieur des Longs Murs[124]. De l'Antiquité jusqu'au XXIe siècle, Périclès a suscité de nombreuses interrogations et polémiques sur son rapport au pouvoir : ses contemporains, ses successeurs politiques du IVe siècle, les penseurs des révolutions anglaises, américaines et françaises des XVIIe et XVIIIe siècles, les intellectuels des XIXe et XXe siècles l'ont tantôt présenté comme le père de la démocratie tantôt comme un démagogue populiste tantôt comme un monarque régnant sur des masses consentantes[45]. J.-C., les révoltes de Milet et d'Érythrée sont réprimées et Athènes rétablit sa domination[81]. Les historiens modernes sont partagés sur la question de savoir quelle est la proportion, dans les discours de Périclès rapportés par Thucydide, de ce qui a été réellement prononcé par l'orateur et de ce qui est dû à la création littéraire de l'auteur[Note 13]. Tout au long de l'Antiquité, et jusqu'à nos jours, le stratège athénien est demeuré un modèle et une référence pour tous les admirateurs de la Grèce antique. Plutarque indique que Périclès est le « premier citoyen de sa patrie » pendant quarante ans[43]. La manière de penser et le charisme rhétorique de Périclès, son flegme proverbial et sa maîtrise de soi seraient le résultat de l'influence d'Anaxagore[35],[36], de ses idées sur la nécessité du calme émotionnel face aux difficultés et de son scepticisme à propos des phénomènes divins[10]. Ces chantiers monumentaux fournissent du travail à toutes les corporations d'artisans ainsi qu'aux pauvres et renforcent sa politique sociale[86]. J.-C. qui fait de Périclès le Jeune, son dernier héritier mais fils d'Aspasie de Milet et donc demi-Athénien (nothos), un citoyen de la cité et héritier légitime[38],[39], une décision d'autant plus frappante que Périclès a proposé la loi limitant la citoyenneté à ceux de filiation athénienne des deux parents[40]. Périclès a également tenté de minimiser les avantages de Sparte en reconstruisant les Longs Murs. Hanson souligne que cette stratégie n'était pas novatrice, mais pouvait conduire à une stagnation en faveur d'Athènes[179]. J.-C.)[92],[93]. Quelques dates sur la vie de Périclès. Périclès, élève d'Anaxagore dans sa jeunesse, attira à Athènes une foule de savants et d'artistes qui permirent à la cité de se targuer du titre de capitale culturelle de la Grèce. Aucune archive n'existe sur la manière exacte dont Périclès a réussi à convaincre les habitants de l'Attique d'accepter de se déplacer dans une zone urbaine densément peuplée. Pour lui, Périclès « n'a pas été emporté par le peuple, il a été celui qui a guidé le peuple[148] ». En 450-449 av. À travers ce commentaire, l'historien illustre ce qu'il perçoit des capacités de Périclès à commander, convaincre et, parfois, manipuler. J.-C.). Périclès désamorce donc d'éventuelles jalousies et contestations de la part de ses concitoyens. Aspasie, notable pour avoir de la conversation et comme conseillère, est accusée de corrompre les femmes d'Athènes afin de satisfaire les perversions de Périclès[100],[101]. Fils de Xanthippe et d'Agariste (famille Alcméonide), Périclès est considéré comme l'homme le plus influent de la Grèce de l'âge d'or, entre les guerres contre les Perses et celle du Péloponnèse. Vivant à l'époque des empereurs romains, il a parfois du mal à comprendre le fonctionnement du Ve siècle av. On devine à travers l'oeuvre un homme empreint de dignité qui était le véritable chef de la cité (et non pas un orateur ponctuel comme la plupart des hommes politiques de son époque) : « De nom, la cité était une démocratie : dans les faits, c'était le gouvernement du premier des citoyens ». Il apprécie la compagnie du sophiste Protagoras d'Abdère, des philosophes Zénon d'Élée et Anaxagore[33] en particulier, dont il devient un proche ami, et qui l'influence beaucoup[34]. Le biographe souligne, toutefois, que le poète Ion de Chios pensait que le style oratoire de Périclès était « une manière présomptueuse et un peu arrogante de discourir, et que dans son orgueil transparaissait du dédain et du mépris pour les autres »[189]. Pericles Biography. Périclès (né à Athènes v.-495, mort à Athènes en -429), est un stratège et homme d'État athénien, de la tribu Acamantide et du dème de Cholargue ; membre de la famille des Alcméonides, il est le fils de Xanthippe et d'Agaristè. J.-C. Juste avant sa mort, les Athéniens permettent un changement dans la loi de 451 av. Cette députation n'est pas autorisée à entrer dans la ville, puisqu'une résolution de Périclès prévoit qu'aucune députation n'est la bienvenue si les Spartiates ont déjà entrepris des actions militaires hostiles. Selon Plutarque, après avoir assumé la direction d'Athènes, « il n'était plus le même homme. Les origines sociales et géographiques : Périclès semble prédestiné dès sa naissance à un rôle de citoyen hors pair. Il a eu une influence si profonde sur la société athénienne que Thucydide, un historien contemporain, le qualifie de « premier citoyen de sa patrie » et que son époque est parfois appelée le « siècle de Périclès »[2]. Bien qu'il fût un grand aristocrate, il fut un partisan de la démocratie et apparut sur le devant de la scène en étant au nombre des procurateurs publics qui attaquèrent Cimon en -463. Plutarque donne les noms des accusateurs : Simmias[95], Lacratidas[96], Cléon[97]. J.-C., Périclès obtient l'élimination politique de ce redoutable adversaire en utilisant l'« arme » de l'ostracisme. Le congrès échoue en raison de la position de Sparte mais les véritables intentions de Périclès restent floues[66]. La révolte de Samos est l'un des derniers grands événements militaires avant la guerre du Péloponnèse. Pour sa part, Ben X. de Wet conclut que cette stratégie aurait réussi s'il avait vécu plus longtemps[173]. Bien qu'il fût un grand aristocrate, il fut un partisan de la démocratie et apparut sur le devant de la scène en étant au nombre des procurateurs publics qui attaquèrent Cimon en -463. Ces sources riches en renseignements ne sont jamais neutres et leurs orientations ont fait l'objet de nombreux débats historiographiques[3]. Il est à l'origine du projet de construction de la plupart des structures encore présentes aujourd'hui sur l'Acropole d'Athènes dont le Parthénon. Il est à l'origine du projet de construction de la plupart des structures encore présentes aujourd'hui sur l'Acropole d'Athènes dont le Parthénon[4]. 1 BIOGRAPHIE Périclès (494 avant J-C, 429 avant J.-C.) De 462 à 429 avant J.-C., Périclès est élu plus de trente fois stratège. jc (environ) et mort en de l'an -429 av. Refusant d'affronter directement la phalange spartiate, il conduit de nouveau un raid naval pour piller les côtes du Péloponnèse, en prenant cette fois 100 navires avec lui[133]. Né vers 495 avant J.-C., il domine la vie politique et culturelle athénienne de 461 jusqu'à sa mort en 429. J.-C., un soulèvement plus dangereux éclate : l'Eubée et Mégare se révoltent. (Atenas, h. 495 a.C. - id., 429 a.C.) Político y orador ateniense. Qu'a-t-il fait ? Thucydide a recréé trois d'entre eux de mémoire et, par conséquent, il n'est pas sûr qu'il n'ait pas ajouté ses propres notions et pensées[Note 15]. Selon la plupart des historiens, Périclès serait né vers 495 av. Chapitres. Cependant Socrate jette le discrédit sur la rhétorique renommée de Périclès, affirmant ironiquement que, depuis qu'il a été éduqué par Aspasie, formatrice de nombreux orateurs, il serait supérieur en rhétorique à une personne instruite par Antiphon[198]. À ce moment cependant, Athènes est sérieusement contestée par un certain nombre de révoltes parmi ses « alliés ». Aussi étonnant que cela puisse paraître, Archidamos Ier, le roi de Sparte connu pour sa modération et sa prudence, était un grand ami de Périclès ; et malgré la guerre entre leurs deux cités, Archidamos ordonna à ses soldats d'épargner les domaines de Périclès lors du pillage de l'Attique par les Péloponnésiens en -430. Kagan estime qu'il a eu recours à Callias, beau-frère de Cimon, en tant que symbole de l'unité et l'a employé à plusieurs reprises pour négocier des accords importants[65]. Bien que moribond, il les entend et les interrompt, faisant remarquer qu'ils ont oublié de signaler que son plus grand et plus honorable titre pour mériter leur admiration, est qu'il n'a « fait prendre de vêtements noirs à aucun Athénien »[147] (c'est-à-dire qu'il n'avait pas eu recours à la violence politique). J.-C.) ainsi qu'Amphipolis (437-436 av. Il l'emporte en proposant de rembourser la ville de tous les frais sur ses propres deniers, en échange de quoi il dédicacerait les monuments en son propre nom[76]. Selon l'historien George Cawkwell, ce décret de Périclès enfreint la paix de Trente Ans, « mais peut-être non sans un semblant d'excuse »[116]. Dans l'été de la même année, une épidémie éclate et décime la population d'Athènes[135],[Note 8]. Par ces commentaires amers, Thucydide ne se contente pas de déplorer la perte d'un homme qu'il admire, il annonce également l'effacement de la gloire et de la grandeur d'Athènes. Élu à partir de 443, il sera réélu pendant quinze années de … J.-C., il remporte de nombreuses victoires, militaires comme diplomatiques. J.-C.[80]. L'influence de ce personnage sur son époque fut si grande qu'on surnomme généralement cette période « le siècle de Périclès ». Périclès passe en Eubée avec ses troupes mais est forcé de revenir quand l'armée spartiate envahit l'Attique. Selon Aristote, cette attitude peut s'expliquer par le fait que son principal adversaire politique, Cimon, est riche et généreux et pouvait obtenir les faveurs du public en utilisant sa considérable fortune personnelle[46]. un homme politique et stratège athénien de la Grèce antique, dont l’importance dans l’histoire d’Athènes a été jugée si primordiale que l’on dénomme souvent le siècle où il a vécu « siècle de Périclès ». Périclès, bien que reconnaissant, répliqua officiellement en faisant don de ses propriétés à l'État, afin de désamorcer d'éventuelles jalousies et contestations de la part de ses concitoyens. Fils de l'homme politique Xanthippe et d’Agaristé, laquelle appartient à la puissante famille des Alcméonides, il est influent durant l'âge d'or de la cité, plus précisément entre les guerres médiques et la guerre du Péloponnèse, Périclès fait de la Ligue de Délos un empire athénien et mène ses compatriotes au cours des deux premières années de la guerre du Péloponnèse. Concrètement, cela veut dire que Thucydide aurait pu simplement utiliser deux styles d'écriture pour deux raisons différentes. J.-C. Périclès aurait été à l'initiative des deux expéditions en Égypte et à Chypre[61], bien que certains chercheurs, tels que Karl Julius Beloch, fassent valoir que l'envoi d'une grande flotte est conforme à l'esprit de la politique de Cimon[62]. J.-C., il mène la flotte dans la région du Pont et établit des relations amicales avec les villes grecques de la zone[91]. Il est l'auteur de grandes réformes démocratiques. Si Périclès a été le sujet de nombreuses réflexions philosophiques, politiques et historiographiques, dans l'art, après la période romaine, il n'a suscité que peu d’œuvres majeures. Sa volonté de limiter les droits de l’aréopage l’amène à ostraciser Cimon en 463. J.-C. , dans le dème de Cholargos juste au nord d'Athènes . Quelques mois après, sa condamnation fut annulée et les citoyens athéniens firent de nouveau appel à lui - en le réélisant stratège - lors de la crise provoquée par la Grande peste athénienne (-429). Ex : A Ne pas faire : Périclès … Puisqu'Aspasie, citoyenne de Milet, et Périclès, citoyen d'Athènes, ne jouissent pas de l'épigamie[25], il est peu probable qu'ils aient pu se marier. La menace spartiate disparue, Périclès retourne en Eubée pour écraser la révolte. Cette période appelé le « siècle de Périclès » est considérée comme l’apogée de la cité grecque. Mettez des titres qui donneront les grands axes de la biographie. Selon Plutarque, il a tellement peur du procès à venir qu'il ne laisse pas les Athéniens se rendre aux demandes des Lacédémoniens, c'est-à-dire de révoquer le décret mégarien, ce qui aurait apaisé les sentiments belliqueux parmi les populations grecques[105]. Elle bénéficie également d'une fortune considérable. La dernière modification de cette page a été faite le 30 janvier 2021 à 23:09. Buste de Périclès portant l'inscription « Périclès ». Buste de Périclès portant l'inscription « Périclès, fils de Xanthippe, Athénien ».

Plage Villerville Ouverte, Casa Meknès Distance, Grande Brocante Carpentras 2020, Un Découvreur De L'insuline 4 Lettres, De La Liberté Mill Résume, Roulotte à Vendre Camping Prévert, Sncf Bordeaux Horaires,