Musée du quai Branly - Jacques Chirac, le monde à Paris

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac, aussi nommé, musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques se trouve au quai Branly dans le 7ème arrondissement de Paris, juste à côté de la Tour Eiffel. Son emplacement sur les rives de la Seine lui a donné son nom. Ce projet a été porté par le président de la République Jacques Chirac et il a été réalisé par l'architecte Jean Nouvel. Le musée du quai Branly a été inauguré le 20 juin 2006. Il accueille environ 1,5 million de visiteurs chaque année et a franchi la barre des 10 millions depuis son ouverture. Le 21 juin 2016, dix ans après son inauguration, le musée a pris le nom de Jacques Chirac, l’initiateur du projet.


L'extérieur du musée, à deux pas de la Tour Eiffle © Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Avant le musée

A l’époque, en 1852, le site était le garde-meuble national, avant de devenir le Centre des métiers pour l'Exposition universelle de 1937. Un parc devait ensuite y être créé, mais le ministère de l'Équipement y installa après la Seconde Guerre mondiale, des bâtiments provisoires. Le gouvernement Mitterrand voulut ensuite transformer l’endroit en Centre de conférences internationales destiné à remplacer celui de l'avenue Kléber, mais la crise immobilière de 1993 et la cohabitation eurent raison du projet, qui fut abandonné par le gouvernement Balladur en février 1994.


Certaines salles d'expositions sont très sombres © Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Dans le même temps, Jacques Kerchache, marchand d'art et spécialiste en art africain, essayait de faire entrer les "arts premiers" au Musée du Louvre. En 1990, il fit la rencontre de Jacques Chirac, alors maire de Paris, pour lui transmettre son ambition. Ce dernier, passionné par les "arts premiers", demanda l'ouverture d'un département de ce type au Musée du Louvre dès son arrivée à la tête de l’Etat en 1995. Un an plus tard, il annonce le projet de création d'un nouveau musée. L'opposition fut forte notamment à cause du démantèlement et du transfert des collections difficiles.


L'une des pièces del a collection d'Afrique de l'Est © Wiképiédia

Malgré les controverses, le musée est inauguré le 20 juin 2006 par Jacques Chirac, en présence notamment de Kofi Annan, Rigoberta Menchú, Lionel Jospin, ou encore, Dominique de Villepin. Il a le statut d'établissement public administratif, et a coûté plus de 230 millions d’euros. C’est l’architecte Jean Nouvel ayant remporté le concours d’architecture en 1999 qui a été chargé de réaliser l’écrin. Il est ouvert au public le 23 juin 2006 avec une première exposition consacrée aux Mnong Gar, une ethnie des montagnes du Viêt Nam. En mai 2009, il forme la Colline des musées avec notamment le Palais de Tokyo.

Un nombre hallucinant d’objets

Réparti sur quatre bâtiments, l'ensemble architectural du quai Branly comporte une surface de 40 600 m². Il y a d’abord le pont-musée qui est le lieu principal. Il abrite les collections permanentes et temporaires. En tout le musée compte 1 320 000 pièces dont 930 000 sont numérisées. Parmi les 300 000 objets (les 700 000 autres sont des photographies, des dessins, des ouvrages et des œuvres graphiques), seuls 3 500 sont exposés.

Les collections se déclinent par période évidemment, mais aussi par lieu. Par exemple pour l’Afrique, il y a des objets de l’Afrique de l’Ouest comme les masques dogon du Mali, mais aussi d’Afrique Centrale, comme le présentoir à la calebasse du Cameroun. Pour les amoureux de ces univers lointains, les objets d’Amérique du Sud sont peut-être les plus fascinants, comme ce collier d’Urubu Ka’apor qui vient du Brésil. Côté Asiatique et Océanique, les œuvres sont triées par pays comme un coupe-noix d’arec représentant un paon d’Inde ou ce brassard tamboo Iatmul de Papouasie-Nouvelle-Guinée.


Le collier d'Urubu Ka'apor © Wikipédia

Le musée a été conçu pour accorder une large place aux expositions temporaires, qui bénéficient de 40 % de sa surface accessible. Plus de 100 ont eu lieu depuis l’ouverture du musée. Soumise à moins de contraintes de conservation, la vaste galerie modulable du rez-de-chaussée contraste par sa clarté et sa luminosité, avec le plateau des collections permanente. Elle autorise un renouvellement innovant et de qualité de sa muséographie.

La première exposition temporaire fut Jacques Chirac ou le dialogue des cultures. Depuis, on peut en citer d’autres comme Mangreva, Diaspora ou encore, Qu’est-ce qu’un corps ? Jusqu’au 23 juillet 2017, le musée accorde une exposition sur le début du travail de Pablo Picasso.

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac à beau être récent, il figure déjà comme un incontournable de Paris pour en apprendre plus sur l’histoire des civilisations du monde.


L'une des salles du musée © Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

 

Musée du quai Branly - Jacques Chirac

Adresse : 37 Quai Branly, 75007 Paris, France

Téléphone : 01 56 61 70 00

Accès : métro ligne 9, station Alma-Marceau

Horaires : ouvert tous les jours de 11h00 à 19h00 et le jeudi, vendredi et samedi, jusqu’à 21h00

Tarifs : 10€ en tarif plein, 7€ en tarif réduit

LES MOTS CLÉS: muséecultureParisFrance