Le musée du Prado à Madrid, histoire et art espagnol

Le musée du Prado (ou Museo Nacional del Prado) à Madrid en Espagne est l'une des plus grandes et des plus importantes pinacothèques du monde. De par ses 8 600 toiles et ses plus de 700 sculptures, il fait partie des plus grands musées d’Espagne, du moins en terme du nombre d’œuvres. Situé sur le Paseo del Arte, il est fréquenté par près de trois millions de visiteurs chaque année.


L'intérieur du musée madrilène © Museo del Prado

Une longue histoire
 
Le bâtiment qui comporte aujourd’hui la galerie, fut, à l’origine, construit par José Moñino y Redondo, le comte de Floridablanca et ministre principal de Charles III. Il fut dessiné par l'architecte Juan de Villanueva en 1785, mais fut achevé seulement plus de trois décennies plus tard.

C’est, le roi Ferdinand VII qui prit la décision de faire de cet édifice un musée royal de peintures et de sculptures. Le lieu au style néoclassique exposa d’abord les collections de la famille d'Espagne, d'où son nom de musée royal.
Il ouvrit pour la première fois au public en 1819, avec 311 peintures, même s’il gardait déjà plus de 1 500 œuvres venant des collections royales.

En 1868, après la chute de la reine Isabelle II d'Espagne, les œuvres d'art de la monarchie sont devenues patrimoine de la nation espagnole. En plus des collections royales, le musée reçut rapidement de nombreuses œuvres d'art, mais aussi et surtout, des dons de collectionneurs privés tels que Francesc Cambó, Ramón d'Errazu, ainsi que les œuvres apportées par la fondation des amis du musée.


Le Prado se trouve sur le Paseo Del Arte © Museo del Prado

Pendant la guerre civile, les œuvres d'art furent protégées contre les bombardements, par des sacs de sable au rez-de-chaussée du musée. Ensuite, la collection fut transférée à Valence, puis à Genève, d'où elle fut rapidement rapatriée à Madrid, dès le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

L’art espagnol

Le musée du Prado possède la collection de peinture espagnole la plus importante du monde. Celle-ci comprend des œuvres datant du XIIème siècle pour les plus anciennes, jusqu’au XXème siècle. Elle est principalement faite de peintures datant de la période gothique avec des artistes comme Bartolomé Bermejo, Fernando Gallego ou encore Juan de Flandes. On retrouve aussi de nombreuses œuvres de la période baroque.

Pour cette période, les plus grands artistes ibériques sont représentés à l’image de Zurbarán, Ribera, Murillo, Juan de Valdés Leal, Juan Bautista Maino, Alonso Cano, et, bien évidemment, les plus belles toiles de Velázquez. Les salles dédiées au Greco abritent quant à elles quelques-unes des peintures les plus singulières du maniérisme, comme le Chevalier avec la main sur la poitrine ou La Sainte Trinité.


Le Chevalier avec la main sur la poitrine d'El Greco © Museo del Prado

Pour le reste, le Prado présente également des toiles italiennes datant généralement de la Renaissance dont l’art baroque espagnol s’est grandement inspiré. On y trouve par exemple L'Annonciation, de Fra Angelico, ou Un ange soutient le corps du Christ d'Antonello de Messine.

Enfin, les autres pays européens prennent aussi place dans les vastes galeries du majestueux établissement, avec des œuvres de Jordaens pour la Belgique, Dürer pour l’Allemagne ou Rembrandt pour les Pays-Bas. 
Le très joli musée et sa bibliothèque qui compte plus de 75 000 ouvrages, est ouvert tous les jours de 10h à 20h, mais ferme une heure plus tôt le dimanche. L’entrée coûte 15€, mais elle est gratuite pour les étudiants.

Artemisia de Rambrandt est exposé au musée du Prado © Museo del Prado

 

Museo del Prado

Adresse : Paseo del Prado, s/n, 28014 Madrid, Espagne

Téléphone : +34 91 330 2800

Accès : métro ligne 1, station Atocha

Horaires : ouvert tous les jours de 10h00 à 20h00. Ouvert de 10h00 à 19h00 le dimanche.