Le musée du Louvre à Paris, château, musée, trésor

Le musée du Louvre est sans doute le musée le plus emblématique de Paris, de France, peut-être même du monde. Véritable joyau placé au centre de Paris, dans le palais du Louvre, il accueille chaque jour des milliers de touristes et de curieux, qui viennent se perdre dans ses kilomètres de galeries. Il est le plus grand des musées d'art du monde par sa surface d'exposition de 72 735m². Il possède au total plus de 550 000 œuvres, bien que moins de 10% d’entre elles soient exposées (environ 38 000).

Situé dans le 1er arrondissement de Paris, entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli, le musée est une sorte de ville dans la ville et se distingue par sa superbe pyramide de verre construite en 1989. Avec environ neuf millions de visiteurs annuels depuis 2010, le Louvre est le musée le plus visité au monde et le site culturel payant le plus visité de France.


Le musée du Louvre et sa fameuse pyramide © Musée du Louvre

Histoire liée aux rois, à la politique, à la France

Sa très longue et belle histoire commença à la fin du XVIIème siècle, lorsque Louis XIV partit vivre au château de Versailles et qu’une partie des collections royales furent exposées dans ce qui était l’ancienne demeure des Rois. En effet, à l’origine, le Louvre était un château-fort construit par Philippe Auguste en 1190 qui a abrité les Rois, de Henri II, jusqu’au roi soleil. François 1er fut d’ailleurs le premier Roi à constituer un cabinet de tableau dans cette demeure, bien que Louis XII acquit les premières œuvres avant lui. Le lieu fut ensuite transformé en musée et ouvra ses portes en 1793. A l'époque, 660 œuvres y étaient présentées.

Ces œuvres étaient celles que les Rois avaient obtenues au cours des siècles. Le musée, qui vit le jour sous le nom de Muséum Central des arts de la République, les exposait dans la Grande galerie le long de la Seine. Sous Napoléon, le musée prit son nom et s’agrandit, mais il ferma après son abdication, le 15 novembre 1815. Il rouvrit quelques mois plus tard sous Louis XVII et recueillit des œuvres de plus en plus importantes, venant notamment d’achats, de dons, ou de fouilles.


Une exposition devant le musée en 1801 © Musée du Louvre

La vie du musée suivit ensuite son cours et de nouvelles salles ouvrirent pour montrer d’autres collections, comme la Galerie espagnole sous Louis-Philippe Ier. Les transformations se poursuivirent sous Napoléon III avec notamment la réalisation du grand dessein : la galerie nord reliant le Louvre aux Tuileries et achevée par l'adjonction de bâtiments construits par Hector-Martin Lefuel. De par ses collections incroyablement variées, l’établissement était alors décrit comme un ensemble de 13 musées, dont le musée naval et le musée mexicain. L’apport le plus important de cette période fut l’aile Marsan, édifiée le long de la rue de Rivoli par les architectes Percier et Fontaine qui vient fermer la grande cour du Carrousel.  


La façade de l'établissement à l'époque © Musée du Louvre

La période délicate et le Louvre moderne

Avec tous ces changements (on parlait à l’époque de "nouveau Louvre"), le musée accueillait des milliers d’œuvres. En effet, la seule collection Campana fit entrer plus de 11 000 objets dans l’établissement. D’autres architectes continuèrent de rénover et d’agrandir le musée, mais la chute de l’Empire, changea la donne. Le début de la IIIème République fut une période difficile pour l’institution. Le palais perdit de sa splendeur, envahi par de nombreuses administrations dévoreuses d’espace, en particulier le ministère des Finances qui occupa tous les locaux de l’ancien Ministère d’Etat (qu’il ne quittera qu’en 1986).

En 1905, l’Union centrale des arts décoratifs (une association d’arts appliqués) obtint la concession du pavillon de Marsan. Par ailleurs, le musée ne disposait, à l’époque, que de faibles crédits dans un contexte de concurrence accrue sur le marché de l’art entre les grandes institutions européennes. Deux événements résumèrent simplement cette période : l’achat en 1896 de La Tiare de Saitapharnès qui se révéla être un faux et le vol de La Joconde en 1911.


Le Louvre et ses jardins © Musée du Louvre

Cependant, le Louvre s’en releva et sa collection continua de s’accroître, par exemple, grâce au legs de la baronne de Gléon en 1912 qui permit la création d’une section d’art islamique. La Première Guerre mondiale n’impacta pas le musée et durant l’entre-deux-guerres, les collections déplacées furent redéployées, les salles rénovées et surtout, le musée fut électrifié. Il devint plus moderne et plus simple d’accès, mais la Seconde Guerre mondiale stoppa ce programme, et de nombreuses œuvres furent déplacées par mesure de précaution.

Ensuite, le Président François Mitterrand eut la volonté de faire du Louvre un "Grand Louvre". Cela eut pour effet de marquer le triomphe du musée qui s'appropria enfin presque tout l’édifice (à l’exception de l’aile Marsan toujours dévolue aux Arts décoratifs) après le départ du ministère des Finances. L’objectif était clair, il fallait accueillir le plus de visiteurs possible. Pour cela, un espace centralisé fut créé au sous-sol et la superbe pyramide de verre vit le jour. À partir de 1993, le musée gagna en autonomie et devint un établissement public. Il est aujourd’hui sous la direction de Jean-Luc Martinez depuis 2013.


L'une des nombreuses salles du musée © Musée du Louvre

De très vastes collections

Le musée du Louvre possède différentes collections très riches d'œuvres d'art provenant de civilisations, de cultures et d'époques variées. Il conserve environ 460 000 pièces, sans compter les dépôts dans d'autres musées (554 498 selon l’inventaire de 2014), dont environ 225 000 œuvres graphiques. Pour des raisons de conservation, il est impossible de montrer les dessins plus de trois mois consécutifs. Le département des antiquités orientales est par ailleurs celui qui comprend le plus d’œuvres, plus de 137 000.


Pas un mur sans un tableau au Louvre © Musée du Louvre

Les collections se divisent en plusieurs familles allant des antiquités grecques et romaines aux objets d’Art du Moyen Age, de la Renaissance et des temps Modernes, en passant par le département des arts graphiques. Malgré la diversité des provenances et des époques, l'Antiquité et la Renaissance constituent les périodes privilégiées. Cela est dû en particulier aux très nombreuses fouilles archéologiques qui ont eu lieu durant tout le XIXème siècle, surtout en Orient. Beaucoup de pièces viennent également de saisies effectuées en Europe lors des guerres napoléoniennes par exemple.

Tableaux et statues célèbres

Au niveau des tableaux les plus connus, La Joconde est évidemment le plus célèbre. Réalisé par Léonard de Vinci entre 1503 et 1506, il a été acquis par François Ier en 1519 et fut l’un des premiers exposés. Au XXIème siècle, Mona Lisa est devenue l'objet d'art le plus visité au monde, avec plus de 20 000 visiteurs qui viennent l'admirer et la photographier chaque jour. Belle jardinière de Raphaël est un autre tableau très connu faisant partie de la collection du même roi.


La Joconde, l'un des tableaux les plus connus au monde © Musée du Louvre

Chaque tableau a son histoire. Les Noces de Cana de Véronèse proviennent du pillage d'un couvent à Venise en 1798, Le Jeune Mendiant par Murillo a été acheté par Louis XVI en 1782, La Dentellière peinte par Vermeer a été acheté par le musée en 1870. Les deux statues les plus célèbres du musée sont La Vénus de Milo, découverte en 1820 et acquise la même année par l'ambassadeur de France auprès du gouvernement turc, et La Victoire de Samothrace, qui fut découverte en morceaux en 1863 sur l'île de Samothrace par Charles Champoiseau, archéologue et vice-consul de France à Andrinople.

Dans les autres œuvres célèbres, on peut citer pêle-mêle, l’Esclave mourant de Michel-Ange, La Mort de la Vierge par Le Caravage ou encore La Grande Odalisque de Jean-Auguste-Dominique Ingres. Au Louvre, il y en a pour tous les goûts, pour les amoureux de l’histoire, de l’art, de la sculpture, des salles magnifiques ou simplement pour les curieux.


La pyramide de verre du Louvre © Musée du Louvre

 

Le Louvre 

Adresse : Rue de Rivoli, 75 001, Paris, France

Téléphone : 01 40 20 50 50

Accès : métro ligne 1 et 7, station Palais Royal, Musée du Louvre

Horaires : ouvert tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h. Ferme à 22h le mercredi et le vendredi.

Tarifs : 15 euros le billet simple sur place, gratuit pour les moins de 26 ans ressortissants de l’UE

LES MOTS CLÉS: muséecultureartParisFrance