Le Bristol Paris, une plongée dans le mythe et l’histoire

Aller au Bristol à Paris, c’est se rendre dans un lieu où le luxe est omniprésent. Au cœur du 8ème arrondissement, sur la longue et très chic rue du Faubourg Saint-Honoré, Le Bristol propose depuis 1925 sa propre définition du luxe. Son grand bâtiment, qui peut faire penser à ceux que l’on trouve dans les rues les plus élégantes de Londres, en impose par son très beau style. Considéré comme l’un des plus beaux hôtels du monde, il a été élevé au rang de Palace, au même titre, par exemple, que le George V.


La façade de l'hôtel © Le Bristol

Une longue histoire

En 1758, lors de la construction de la place de la Concorde, le duc de Noailles vendit à Jean-François Sandrié, entrepreneur des Bâtiments du Roi, un terrain maraîcher de 60 hectares sur lequel était construit un hôtel particulier. Le bâtiment de ce terrain, qui devint le Bristol, commença à être construit en 1718. La demeure fut ensuite cédée en 1829 au comte Jules de Castellane qui y fit installer un théâtre privé qui était encore le restaurant d’hiver du Bristol jusqu'en 2011.

Par la suite laissé à l'abandon, l'hôtel de Castellane fut acquis en 1923 par Hippolyte Jammet, un entrepreneur. Il refit faire l’établissement par Gustave Umbdenstock et Urbain Cassan, et l’ouvra en avril 1925. On nomma l'hôtel le "Bristol" en hommage à Frederick Hervey (4ème comte de Bristol) et grand voyageur britannique épris de luxe.


Le Bristol a ouvert ses portes en 1925 © Le Bristol

Pendant l’occupation allemande, l’architecte juif Léo Lehrman resta caché dans l’hôtel qui ne fut pas réquisitionné par les Allemands. Il en profita pour continuer son travail sur les plans des futurs travaux de l’établissement, couvert par les 210 salariés du Bristol. À partir de 1945, l’hôtel devint un haut lieu de rassemblement des ambassadeurs et diplomates mondiaux. Il fut consacré en 1949 en obtenant "4 étoiles luxe".

En 1978, Rudolf-August Oetker, président du groupe industriel allemand Dr. Oetker, acquit l’hôtel. Un an après, celui-ci s’agrandit avec la construction d’une nouvelle aile côté jardin. Deux autres symboles du Bristol virent ensuite le jour : la piscine et le jardin à la française. Le 15 septembre 2009, le Bristol s'agrandit de 21 chambres, cinq suites et d'un nouveau restaurant, le "114 Faubourg" grâce à l’acquisition de l’immeuble mitoyen.


Dans les pièces communes de l'hôtel © Le Bristol

Des chambres royales du XVIIIème siècle

Le Bristol Paris est une grande Maison au style parisien et à l'élégance unique. Il est le premier hôtel en France à recevoir l'appellation "Palace" et il a été élu "Meilleur Hôtel du Monde" par le Gallivanter's Guide. Sa décoration est faite de tissus précieux, d’œuvres d’art, et de merveilleux meubles Louis XV et Louis XVI. Pour se rendre dans les 188 chambres dont 92 suites, il faut emprunter le magnifique ascenseur en fer forgé et traverser les couloirs. En arrivant dans les chambres, ce qui surprend le plus est leur taille. Elles sont très spacieuses et possèdent une multitude de détails raffinés depuis l’entrée jusque dans la salle de bains.


Une chambre Prestige, très simple du Bristol © Le Bristol

Les plus simples font malgré tout 40m² et donnent vue sur la rue ou sur le Jardin à la Française de l’établissement. De leur côté, les suites sont formidables, notamment la suite Saint-Honoré avec ses 110m² tapissés d’un papier peint fleuri et d’une moquette rose. Les suites, Prestige Elysée, font 120m², mais peuvent s’assembler pour se transformer en un appartement de 250m² qui offre jusqu’à trois chambres. Elles donnent vue sur l’avenue Matignon et chacune des deux salles de bains comporte une douche séparée ainsi qu’une double vasque. Elles commencent à 5 200 euros la nuit.


L'une des salles de la suite prestige Elysée © Le Bristol

Suites idylliques

Mais les suites signatures offrent un prestige encore au-dessus. Leur élégant luxe fait de tissus délicats et de meubles choisis permet un séjour merveilleux dans un endroit sublime. Elles possèdent des balcons et des balustrades qui permettent de voir le Sacré-Cœur ou la Tour Eiffel (comme la suite Paris). La suite Terrasse Jacuzzi propose un jacuzzi au-dessus des toits de Paris et la suite Lune de Miel est un appartement privé situé au dernier étage qui offre une vue romantique de la capitale. La suite Panoramique est l’une des plus magnifiques de France et Woody Allen l’a choisie pour réaliser des scènes de son film Midnight in Paris.


La suite Panoramique où aWoody Allen a tourné © Le Bristol

Enfin, il y a la suite Impériale, la plus grande du Bristol. Elle fait 320m² et baigne dans un style parisien. Son salon est meublé magnifiquement par la célèbre manufacture française ,Taillardat et possède de somptueux tissus brodés chez Colony. La chambre principale, inondée de lumière naturelle, est décorée de tissus fleuris Canovas et Veraseta. La salle de bains fait 23m² et se dévoile dans un marbre rose Aurora. La nuit y coûte 24 000 euros.


La salle de bain de la suite Impériale © Le Bristol

Des repas parfaits, un repos qui l’est tout autant

Le Bristol compte deux restaurants, un café et son magnifique Jardin Français. L’Epicure, son établissement principal est un écrin d’exception triplement étoilé au Guide Michelin. On y déguste une cuisine inoubliable dans un cadre intemporelle. Le restaurant donne sur le jardin qui est tout simplement magnifique et très reposant.


Le très relaxant jardin du Bristol © Le Bristol

A côté de cela, le spa le Bristol by la Prairie, permet de lâcher prise entre les mains expertes de professionnels hautement qualifiés. Il possède huit salles de soins, mais aussi une piscine qui se situe au 6ème étage et qui donne vue sur les toits de la capitale. Enfin l’hôtel a également une salle de fitness nouvelle et moderne qui permet de rester en forme.


La piscine de l'hôtel © Le Bristol

 

Hôtel Le Bristol

Adresse : 112 Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris, France

Téléphone : 01 53 43 43 00

Accès : métro ligne 9, station Saint-Philippe du Roule

LES MOTS CLÉS: hôtelPalaceParisFrance